Tout ce qu’il faut savoir sur l’entretien du jardin durant le printemps

Le printemps marque la période de l’année durant laquelle les plantes du jardin reprennent vie. Pour les aider à s’épanouir et rendre à l’espace vert sa beauté, il faudra apporter les soins nécessaires. Dans cet article, nous partageons avec vous ce qu’il faut savoir sur l’entretien du jardin au cours de la saison printanière.

Tailler les arbres et les arbustes pour la dernière fois

Certains travaux devront être opérés au plus tard au début du printemps. C’est le cas de la taille des arbres et des arbustes. Ils seront débarrassés des branches que les intempéries, le gel et le vent ont fragilisées. Ceci étant fait afin de prévenir les dommages qui peuvent résulter de leur chute.

Le début de cette saison est également propice à la taille des arbres fruitiers. En l’occurrence, il s’agit de la « taille de fructification ». Elle vise à optimiser la production. Elle implique la suppression des branches inutiles (ex. : branches mortes, malades, endommagées) pour que la couronne de l’arbre soit plus légère. Pour favoriser la mise à fruit, il est crucial que la lumière du soleil puisse atteindre le centre de l’arbre.

Cependant, tailler les arbres au printemps n’est jamais sans risques. Comme il y a une reprise de la végétation, les mouvements de la sève sont plus importants. La taille devra de ce fait être pratiquée de façon raisonnée. Pour cette tâche, il est même conseillé de faire appel à un jardinier.

Le grand nettoyage du jardin s’opère au printemps

Après la fonte des neiges, le jardin est souvent envahi par diverses sortes de saletés. Pour lui redonner vie, un grand nettoyage est nécessaire.

Cela commence par le nettoyage des outils de jardinage. Avant de les utiliser, il faut impérativement les désinfecter. On procède également à l’affutage des lames des sécateurs, des cisailles et des tronçonneuses pour qu’elles soient efficaces. Après avoir utilisé ces outils, il faudra à nouveau les désinfecter avant de les ranger.

Il faudra ensuite nettoyer le sol. Concrètement, on procède au ramassage des feuilles mortes, des petites branches et de toutes autres saletés. Les fleurs fanées ainsi que les fruits pourris devront aussi être retirés. Pour que la terre puisse mieux respirer, les mauvaises herbes seront aussi éradiquées.

Enfin, les points d’eau (bassin, fontaines, piscine) seront vérifiés à leur tour. Pour que l’eau soit de bonne qualité, il faudra nettoyer le système de filtration ainsi que la pompe.

Apporter les soins nécessaires à la pelouse

La pelouse subit énormément de dommage pendant l’hiver. Pour la raviver, il faut en prendre soin dès que le printemps arrive. Pour cela, il est préférable de faire appel à un professionnel comme cet artisan jardinier dans le Bas Rhin. Vous retrouverez ainsi une pelouse verdoyante en peu de temps.

Concrètement, il faudra enlever la mousse et désherber le jardin. Ces opérations peuvent être réalisées manuellement ou grâce à l’usage de produits désherbants. Il sera aussi nécessaire de scarifier et tondre la pelouse. L’idéal est de réaliser ces tâches du mois de mars au mois d’avril. Les travaux se poursuivent avec le terreautage de la pelouse. Autrement dit, on répand du terreau ou du compost sur sa surface afin de stimuler la reprise de la végétation et intensifier la couleur du gazon.

Pour finir, les parties dénudées de la pelouse seront regarnies. Cela implique le semis d’un gazon de regarnissage. Cela s’effectue idéalement du mois d’avril jusqu’au début du mois de mai.

Préserver les plantes contre les nuisibles

Les travaux d’entretien réalisés au printemps permettent déjà de préparer le jardin pour l’été. À ce titre, les plantes devront être protégées contre les nuisibles susceptibles de les attaquer durant la saison estivale. Pour éviter l’invasion du jardin, des mesures devront être prises.

Pour éloigner les limaces par exemple, on peut répondre du gros sel dans le jardin et le potager. Quant au puceron, on peut les éliminer en introduisant des coccinelles dans l’espace vert. Dans tous les cas, les traitements naturels et biologiques devront être privilégiés.

Nathalie Écrit par :