Installation d’une fosse septique : les essentiels à savoir pour mener à bien cette opération

La fosse septique sert à accueillir les eaux usées des ménages dont celles des éviers, des baignoires et des toilettes. Ce dispositif est obligatoire pour un logement situé dans une zone n’ayant pas d’installation d’égouts. Son installation est fortement réglementée et exige de certaines technicités. Pour en savoir plus sur comment mettre une fosse septique, suivez ce guide.

Principe d’une fosse septique

Avant de savoir comment installer une fosse septique, intéressons-nous d’abord à l’utilité de ce dispositif. Alors, notez que celle-ci assure la liquéfaction partielle des matières polluantes dans les eaux résiduelles. L’installation sert aussi à retenir les déchets flottants ainsi que les matières solides présentes dans ces eaux.

La fosse septique constitue ainsi un indispensable pour faciliter le traitement des eaux à la phase d’épuration. Il en existe deux grandes catégories. D’un côté il y a les modèles classiques qui assurent le prétraitement des eaux usées, en particulier celles-ci provenant des toilettes. Ce type de fosse tend toutefois à disparaître peu à peu en France. Il est dorénavant remplacé par la fosse toutes eaux. Ce modèle, comme sont nom l’indique, collecte à la fois les eaux usées domestiques et les eaux vannes. Cependant, le dispositif ne doit pas recevoir d’eau pluviale.

Règlementation de l’installation de fosse septique en France

L’installation d’une fosse toutes eaux exige d’avoir une autorisation de mise en œuvre. Ce document sera délivré par le Service Public D’assainissement Non Collectif ou SPANC. Celui-ci a pour rôle de veiller à la conformité des dispositifs d’assainissement dont les fosses septiques. Les recommandations techniques exigées pour ces installations sont fixées par l’arrêté du 6 mai 1996.

Ce n’est qu’après avoir engagé cette démarche que vous pouvez vous poser la question comment installer une fosse septique. D’ailleurs, les personnes qui souhaitent procéder à ce type d’installation doivent d’abord constituer un dossier. Les travaux ne peuvent pas démarrer tant que la demande n’est pas validée. Sachez que vous pouvez solliciter la mairie de votre commune pour savoir le SPANC relevant de votre secteur. Le conseil général du département peut également fournir des informations à ce propos.

L’installation proprement dite d’une fosse septique

L’installation d’un dispositif d’assainissement des eaux usées peut être réalisée par soi-même. Ce choix peut être avantageux dans la mesure où il permet d’économiser de l’argent. Cependant, il exige de connaître les réglementations régissant une telle installation. De plus, il faut disposer de certains équipements. Sinon, le mieux est de confier les travaux à des professionnels si vous ne savez pas comment installer une fosse septique.

D’ailleurs, Ce dispositif doit être installé à une distance minimum de 3 mètres des limites de propriété. La même distance est requise s’il y a des arbres ou des arbustes tout autour. La distance minimum nécessaire par rapport à l’habitation est de 5 mètres. Par ailleurs, la fosse doit être installée à 35 mètres minimum des sources ou captages à destination de l’alimentation humaine. Cette exigence est valable avec la présence de puits tout autour.

En outre, il est formellement interdit de planter autre chose que du gazon au-dessus d’une fosse septique. Quelles que soient les contraintes, la fosse ne doit pas non plus être placée sur des zones de stationnement des voitures.

D’une manière générale, voilà les préalables à connaître avant d’installer une fosse septique. Comme vous l’aurez constaté, ce type d’installation exige de se conformer aux réglementations en vigueur.

Aurelie Écrit par :