Quelles sont les différentes techniques de ramonage de cheminée?

Pour les experts dans ce domaine, le ramonage est tout un travail qui nécessite un savoir-faire et de l’expérience. En général, il existe donc 3 méthodes différentes pour nettoyer les conduits de cheminée. Ce guide apporte des explications claires sur la différence entre ces trois formes de ramonage. Vous devez avoir des notions du ramonage, même si vous voulez embaucher un ramoneur professionnel. Cela vous permet d’avoir un aperçu du travail et de mieux comprendre l’intervention de dernier.

Ramonage par le haut

En principe, le ramonage par le haut est réservé pour les professionnels les plus aguerris comme ce ramoneur qui se situe dans le 94.Plus traditionnelle, cette méthode demeure très efficace pour nettoyer la partie haute de la cheminée. Le travail s’effectue de l’extérieur, évitant ainsi de salir l’intérieur de la maison. Il consiste donc à curer progressivement le conduit d’aération avec le hérisson de ramonage. Comme son nom l’indique, le travail pour ce type de nettoyage part du haut et se termine vers le bas. De cette façon, le procédé est bien plus dangereux puisqu’il représente un réel danger pour le ramoneur. Ce dernier doit en effet monter sur le toit, une prise de risque considérable pour lui et pour la toiture. Pour limiter à cela, l’intervention pour ce genre de ramonage nécessite l’utilisation de différents équipements de sécurité, notamment une échelle, des cordes, un casque et un harnais de sécurité. Malgré le risque, elle révèle toutefois des avantages. Elle est très efficace pour enlever les saletés qui s’entassent dans le conduit. Elle est aussi plus confortable à réaliser puisque le ramoneur effectue le nettoyage debout au-dessus de la cheminée, sans confrontés aux saletés.

Ramonage par le bas

Le ramonage par le bas comme son nom l’indique commence vers la partie inférieure du conduit, notamment les bords. Le ramoneur intervient depuis l’intérieur de l’habitation. À l’inverse du ramonage par le haut, ce type d’intervention est bien plus facile à réaliser et ne nécessite que de peu de maîtrise. Il suffit d’entrer le hérisson de ramonage dans le conduit et de le monter. Ce type de travail ne présente donc d’aucun risque. Le ramoneur reste au sol pour le réaliser. Il lui suffit de quelques minutes pour nettoyer l’ensemble du conduit. Le risque pour ce genre d’intervention est seulement la saleté. Les résidus, la poussière et la suie s’éparpillent directement dans la maison.

Ramonage par bûche de ramonage

Complémentaire pour le ramonage mécanique, le ramonage par bûche requiert l’utilisation d’un outil appelé bûche. Cette dernière possède des fibres de bois et des actifs de nettoyage qui s’évapore lors de la combustion. Pour ceux-ci, vous n’avez pas de soucis à vous faire. Le composant est sans odeur et peut s’adapter avec tous les types de conduits. Comme le procédé est complémentaire, il intervient pour nettoyer les endroits inaccessibles avec un hérisson, tels que les angles et les coudes. Il consiste ainsi à enlever les derniers dépôts de suie, de goudron et de calcin. Dans cette figure, l’intervention doit être minutieuse et nécessite le savoir-faire d’un expert. Seules la connaissance et l’expérience de celui-ci pourraient déterminer réellement les endroits à intervenir. En général, le ramoneur réalise un feu de cheminée et laisse chauffer le conduit jusqu’à plus de 2 heures. Après cela, il forme un lit de braises et brûle la bûche dessus avec l’emballage.

Written by: